Pompe à chaleur géothermique ou thermopompe à air ?

Pompe à chaleur géothermique ou thermopompe à air ?

Quel type de pompe est le plus écoénergétique ? Quelle source (sol ou air) est la plus efficace pour son foyer ? Et quel système offre le plus de stabilité ? Entre les deux principaux types de pompes à chaleur, il y a une bataille sur qui arrivera à prendre le dessus sur l’autre. Ces deux types d’appareils sont semblables à quelques différences près qui peuvent tout changer.

Ce qu’il y a à savoir sur les pompes à chaleur géothermiques

Les nouvelles pompes à chaleur géothermiques modernes sont vraiment de petits bijoux. Le rapport d’efficacité en dit long, car pour un kilowatt d’électricité dépensé, 3 à 4 kilowatts d’équivalent en chaleur sont redistribués. L’efficacité d’un système de pompe à chaleur géothermique (PCSG) dépend beaucoup de la qualité de son implantation, et il fonctionne encore mieux en utilisant une recharge solaire du sol. Une pompe à chaleur géothermique extrait la chaleur du sol en y étant enterrée après forage. L’avantage de ce système est que les températures du sol sont assez constantes et à disposition pendant tout l’hiver, à condition que la machine a été installée dans un endroit optimal. Pour les plus grands bâtiments, il existe d’autres types de pompes de ce genre, comme les thermopompes à eau et les pompes à chaleur marines.

Ce qu’il y a à savoir sur les pompes à chaleur à air

Les thermopompes à air sont habituellement installées à l’extérieur, soit sur le côté ou à l’arrière de la maison. C’est justement l’air ambiant qui fournit la chaleur, et la machine va la prélever grâce à son système perfectionné (d’où le nom d’ailleurs de pompe à chaleur). Bien que la pompe ait besoin d’électricité pour fonctionner, elle est tout aussi économique en termes de coût énergétique, car ce n’est pas la machine elle-même qui produit la chaleur. La plupart des thermopompes à air fonctionnent beaucoup mieux si elles sont jumelées avec d’autres systèmes de chauffage. Cela est recommandé parce qu’elles ne produisent pas autant qu’une chaudière conventionnelle ou un autre système de chauffage à combustible. Ainsi, il faudra que l’appareil soit capable de couvrir de plus grandes surfaces pour obtenir des températures homogènes dans tout le foyer. Ce type de système convient mieux aux nouvelles maisons, étant donné que les coûts peuvent être déduits si la machine est installée pendant la construction au lieu de dépenser encore plus dans des rénovations ou des adaptations à faire pour que la pompe puisse être posée. Une habitation bien isolée est aussi nécessaire afin d’éviter les gaspillages.

En bref, ces deux systèmes ont tous les deux leur spécificité et chacun est adapté à différentes situations. Avant de choisir, il est impératif de bien s’informer sur les qualités de chacun d’eux, ceci, pour éviter les éventuelles déceptions et mauvaises surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *